Bahia, entre villes coloniales et plages

Salvador de BahiaNotre première étape au Brésil, c’est une ville que je ne connais pas, mais dont j’avais toujours entendu beaucoup de bien : Salvador. C’est la capitale de l’état de Bahia, au nord-est du Brésil, et la 3e plus grande ville du Brésil. Nous avons logé dans le centre historique, le Pelourinho, situé sur une colline dominant le port. Les rues du quartier sont inégalement pavées, ce qui rend la marche difficile, tout en donnant son charme au centre historique. Le Pelourihno est à mi-chemin entre la grandeur de Cartagène et le délabrement d’Ilha de Moçambique, le tout avec des accents brésiliens. Pour le plaisir des touristes, un groupe fait de la capoeira sur une place, et certaines dames portent des cSalvador de Bahia 2oiffures et robes traditionnelles. Salvador est connue pour son Carnaval, mais aussi pour ses fêtes de rues, en particulier celles du mardi soir, pendant lesquelles un groupe joue live dans la rue, performance suivie par de nombreuses fêtes dans tous les coins du Pelourinho. Le tout a un air de petitLapa, avec des airs de samba s’echappant des bars pendant que les vendeurs de rue de boisson cherchent à rassasier les nombreux fêtards. Au final, entre Afrique et Amérique du Sud, Salvador est une ville très sympa, malgré le fait que la partie visitable du Pelourinho est finalement assez petite…

 

Dans la piscine naturelle au large de Boipeba
Dans la piscine naturelle au large de Boipeba

L’étape suivante, Morro de Sao Paulo, est une petite île, à 3h de bateau de Salvador. Les plages de l’île sont belles, et l’eau de la 4e plage est proche des 30° (il y a 5 plages principales proche du villagerincipal de l’île, dont personne ne connait le nom, et tout le monde utilise donc les numéros pour ces plages). Un petit coin de paradis, oui, mais nous ne sommes pas tout seuls sur l’île, puisque Morro de Sao Pauloa la réputation d’être encore plus fêtarde que Salvador. Et cela va se vérifier : il y a une soirée différente organisée chaque soir de la semaine ! Entre jus de fruits, baignades, caipirinha, caipimaracuja, nous avons aussi fait le tour de l’île en bateau, en passant par de magnifiques piscines naturelles. Morro de Sao Paulo, bien que développé et touristique, nous a permis de bien nous reposer…. Et ce juste avant d’arriver à la destination de repos par excellence : Itacaré.

Morro de Sao Paulo Morro de Sao Paulo 2

Itacaré se trouve à quelques heures de route de Salvador, au sud de l’état de Bahia. Cette petite ville connait actuellement un fort développement touristique (serait-ce du aux visites régulières de Vincent Cassel là bas?). Mais en dehors de l’été sud américain, les plages sont tranquilles et quasi vides. Nous n’avons pas fait grand chose là bas, à part aller à la plage, et manger des spécialités bahianaises. Une vraie semaine de vacances, au coeur du mois de vacances passé au Brésil !! J’aurais tout de même profité de l’occasion pour réréréapprendre à surfer, cette fois avec pas mal de succès. Encore deux-trois leçons et je serais enfin prêt devenir surfer pro !

Itacaré Surf à Itacaré

Ces trois arrêts à Bahia ont donc été bien agréables, grâce au superbe temps que nous avons eu, mais aussi à la culture bahianaise (la musique, mais surtout la nourriture). L’étape suivant, une ville que je connais déjà : Rio !

Partie de futevôlei à Morro de Sao Paulo
Partie de futevôlei à Morro de Sao Paulo

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *