Yangon street food

Pour notre premier contact avec la Birmanie, nous n’y avons passé qu’un petit weekend. Très court donc, ce qui ne nous a malheureusement pas permis de goûter à beaucoup de plats typiques.

Yangon teashopsAdeptes de street food, nous avons bien évidemment été attirés tout d’abord par tous ces vendeurs de rue, avec leurs petits étals et leurs petits tabourets colorés qui jonchent les trottoirs. Yangon abonde de « teashops », ces petites échoppes qui s’étalent jusque dans la rue où les locaux, attablés autour d’une petite théière, semblent jouer à la dînette sur leurs tables et chaises miniatures en plastique. On les croise ainsi, à toute heure de la journée, à refaire le monde tout en dégustant snacks, boissons au yaourt et thé. N’étant ni l’un ni l’autre amateur de thé, nous n’avons pas rejoint la foule que l’on a adoré observée.

Notre premier stop : un petit stand de crêpes birmanes. La version sucrée, une crêpe fine craquante garnie de cacahuètes et noix de coco râpé puis repliée sur elle même, croustillait sous la dent et apportait une petite touche apaisante après la version salée pimentée! On s’est ensuite posé sur un de ces fameux petits tabourets pour observer la dame qui tenait le « stand » découper soigneusement des samosas pour préparer nos plats : une salade de samosa agrémentée de choux, pois chiches, pommes de terre, tomates, échalotes, feuilles de menthe et piment, le tout arrosé d’un bouillon bien goûtu. Un régal qu’on aura mangé à deux reprise au sein du weekend!

Stand de crêpes à Yangon    Au stand de samosa

Yangon samosa          

Le soir venu, une des rues du downtown se transforme en barbecue géant. Bon, j’exagère peut-être, mais pas tant que ça… Les restaurants de la rue entière sortent leurs étals de brochettes parmi lesquelles on fait notre choix. Poulet, poisson, porc, champignon, racine de lotus, légumes verts…, il y en a pour tous les goûts! Il nous reste ensuite plus qu’à patienter à table avec notre bière « Myanmar » en attendant qu’on nous apporte nos brochettes cuites au barbecue.

Yangon 19th street bbq     Yangon 19th street bbqYangon 19th street bbq

 

 

 

 

 

Le lendemain matin, c’est un buffet petit-déjeuner à la fois occidental et asiatique qui nous attendait à l’hôtel, où les toasts nutella et beurre de cacahuètes côtoie les oeufs, saucisses, « baked beans », mais également des vermicelles de riz sautées, du riz « à la Myanmar », des légumes verts (kailan) ou encore du poisson aigre-doux. Et dans le petit coin, mon oeil attentif repéra du mohinga, ce plat typique considéré par beaucoup comme le plat national birman que je voulais tant goûter. Après moult réflexions et hésitations, je me suis levée pour me servir un (très) petit bol (ceux qui connaissent mon aversion au salé le matin comprendront la violence que j’ai dû me faire!) composé de nouilles dans une soupe à base de poisson et échalotes, parsemées de petits beignets frits (j’ai fait l’impasse sur les oignons frits, la coriandre et le piment…fallait pas pousser non plus!). Délicieux mais c’est vrai, un peu dur à 8h du matin…

Breakfast buffet   Mohinga

Nous avons achevé notre découverte de la street food dans le quartier indien, où abondent snacks frits, chapatis, dosais et autres galettes.

On aura donc pas goûté à de la « vraie » cuisine birmane traditionnelle pour cette fois. Mais on a quand même réussi à aller une fois dans un « vrai » restaurant pour découvrir la cuisine Shan : des bons plats de Shan noodles, servis avec des petits légumes marinés, avec en bonus d’excellents raviolis poêlés!

DSC01224     DSC01229

Et en bonus, un des street snacks qu’on a pas voulu tester!

Yangon street snacks

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *