Réconciliation avec le kayak ?

C’est bien connu, le kayak de mer et moi, ça fait deux… C’est donc, j’avoue, avec une petite appréhension que je me suis embarquée dans cette petite expédition dans la baie de Phang Nga. Nichée entre Phuket et Krabi, la baie est connue pour ses formations rocheuses atypiques (environ soixante petites îles), et notamment l’île « James Bond », rebaptisée ainsi après le tournage de « L’Homme au pistolet d’or ».

Nous avons voulu échapper la foule et ses speedboats et sommes donc  allés explorer d’autres recoins de la baie, et ce, bien évidemment en kayak de mer. Point rassurant, un guide expert nous accompagne et c’est elle qui manie la pagaie. Point moins rassurant, il s’agit de kayaks gonflables a priori plus difficile à manier… mais très stable nous dit-on. Soit. On commence à avoir l’habitude des engins de mer gonflables avec la stand-up paddle d’Olivier. Seulement voilà, au moment d’embarquer, on nous explique que la première cave qu’on va visiter s’appelle la « bat cave », qui porte son nom pour une raison évidente…

L’estomac plein de nœuds, je descends donc dans notre embarcation, suivie de près par Olivier qui cherche à me rassurer. La vue est superbe et le kayak a effectivement l’air très stable. Notre guide nous montre la petite ouverture au niveau du rocher : c’est par là qu’on entre dans la grotte… Allongés dans le kayak pour pouvoir passer à travers l’étroit passage, on ne voit guère que les stalagmites éclairés par la lampe frontale des pagayeurs, puis les chauves-souris qui pendent au plafond…  Quelques frissons plus tard,  un rayon de lumière apparaît, s’infiltrant à travers un passage tout aussi étroit au bout du tunnel… et qui s’ouvre sur un superbe lagon à l’intérieur de l’île ! On a beau tourner la tête dans tous les sens, on est bien cernés par les parois du rocher… et pourtant, il y a bien de la vie à l’intérieur. Emerveillés, on découvre tout un écosystème : les arbres d’une ancienne mangrove, les poissons hybrides et les singes qui courent, se balancent de branches en branches et plongent dans l’eau.

Les mots et les photos ne peuvent rendre justice à la beauté du paysage… il ne nous reste plus qu’à nous détendre et de profiter de la magie des lieux.

  • Les formations rocheuses de Phang Nga Bay
  • Phang Nga Bay
  • Naviguant dans l'obscurité de la cave
  • La lumière au bout du tunnel
  • Lagon enfermé
  • Moment détente dans le lagon
  • La tête tournée vers le ciel
  • Mini James Bond Island

 

Après la visite de quelques autres lagons cachés, la journée s’achève sur la fabrication de « kratong » traditionnel, sorte de petit radeau découpé dans un tronc de bananier et décoré de feuilles de bananier, fleurs, bougies et encens, que les thaïlandais laissent flotter dans les rivières lors de la fête de Loi Kratong. Une dernière escapade sur l’eau nous plonge dans un univers plus mystique… On s’arrête dans une des grottes, et c’est là, plongés dans l’obscurité totale que l’on fait voguer notre kratong illuminé et que l’on découvre, fascinés, le phytoplancton qui scintille avec chaque mouvement d’eau, que l’on provoque joyeusement comme des enfants, avec nos mains et pagaies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *